Démarrage précoce de l’allaitement maternel – Bibliothèque de l’OMS – Mise à jour Sept 2018

L’OMS vient de mettre à jour ses données de la littérature dans sa bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

« L’allaitement maternel a de nombreux bienfaits pour la santé de la mère et du nourrisson. Le lait maternel contient tous les nutriments dont un nourrisson a besoin pendant les six premiers mois. L’allaitement maternel prémunit de la diarrhée et des maladies courantes de l’enfant, telles que la pneumonie, et peut avoir aussi des bienfaits à plus long terme pour la mère et l’enfant. Ainsi, il réduit le risque de surpoids et d’obésité pendant l’enfance et l’adolescence.

On parle de « démarrage précoce » quand l’allaitement maternel débute dans l’heure qui suit la naissance. Cette manière de procéder permet à l’enfant de recevoir le colostrum (« premier lait »), riche en facteurs de protection.

Les données actuelles indiquent que le contact peau contre peau entre la mère et le nouveau-né peu après la naissance aide à débuter l’allaitement au sein, accroit la probabilité d’un allaitement maternel exclusif pendant un à quatre mois et allonge la durée totale de l’allaitement au sein. Il semble également que les nouveau-nés qui ont été mis très tôt peau contre peau avec leur mère interagissent davantage avec la mère et pleurent moins. »

Recommandations de l’OMS

L’OMS recommande que les mères commencent à allaiter leur enfant au sein dans l’heure qui suit la naissance.

Immédiatement après la naissance, les nouveau-nés doivent être placés peau contre peau avec leur mère pendant une heure au moins et il faut inciter les mères à repérer le moment où leur enfant est prêt à prendre le sein, en leur proposant une aide si nécessaire.

Publié le jeudi 25 octobre 2018

Pour accéder directement à cette publication,