Développement du bébé prématuré : la Méthode Kangourou présente-t-elle un bénéfice sur le peau à peau épisodique ?

Bap_ama_signeUne étude brésilienne parue ce mois-ci dans Early Human Development, vient de démontrer la supériorité,  en ce qui concerne le développement neurologique des bébés nés prématurément, de la Méthode Kangourou – portage en peau à peau fréquent / 24 heures,  présence de la la mère auprès de son bébé 24 h/ 24, responsabilité de la nutrition et des soins confiée à la mère du bébé – sur des soins conventionnels, fournissant tout de même des épisodes de peau à peau d’au moins 1 heure, 5 fois par semaine et un service ouvert aux parents 24h / 24.

Les bébés du groupe Méthode Kangourou ont montré, au bout de 13 jours +/-8,8 j, une plus grande qualité de mouvements, avec une plus grande amplitude, des mouvements plus doux et plus harmonieux, une plus grande attention et une meilleure orientation aux stimuli externes, moins de réflexes avec des réponses asymétriques, et moins de signes de stress et de sevrage.

De plus, les bébés en Méthode Kangourou sont sortis 10 jours plus tôt pour le domicile que les bébés en incubateur et étaient beaucoup plus souvent allaités ( 70,8% contre 43,2% pour les bébés en incubateur)

Le soin Kangourou est considéré comme le premier des soins de développement, tant par l’étendue de ses bénéfices démontrés que par la satisfaction des parents à prendre soin de leur bébé. Tous les parents devraient être soutenus afin de pouvoir dispenser ce soin aussi reconnu comme un « accélérateur de la maturation neurologique » du bébé né en avance, et donc très protecteur.

Publié le dimanche 1 mai 2016