Effet d’un programme de stimulation orale systématique sur la durée de l’allaitement

Un essai randomisé contrôlé a été mené au Danemark dans un service de néonatologie de niveau 2. L’objectif était d’évaluer l’effet sur la durée de l’allaitement d’un programme de stimulation orale systématique ; les stimulations orales étaient effectuées par les parents formés à la méthode et accompagnés individuellement pour s’adapter au comportement de leur enfant. Le programme commençait à l’âge corrigé de ≥ 32 semaines et pour ceux nés > 32 SA, quand l’enfant était cliniquement stable. Cinq minutes de stimulation orale étaient appliquées avant une séance d’alimentation, deux fois par jour pendant un total de quatorze jours. Il y avait 108 enfants inclus dans le groupe « stimulation » et 103 dans le groupe contrôle. La majorité des enfants étaient nés entre 32 et 36 SA, il y avait 9 enfants de moins de 28 SA.

A 6 mois d’âge chronologique, 62% des enfants du groupe « stimulation » étaient encore allaités versus 77 % dans le groupe contrôle soit une durée médiane de 122 jours versus 154 jours pour les contrôles ; 27 % des nourrissons stimulés par voie orale étaient encore allaités exclusivement par rapport à 25% des contrôles (pas de différence).

Les auteurs concluent que chez les enfants prématurés en bonne santé, la stimulation orale n’a pas d’effet durable sur la durée de l’allaitement ; on ne peut cependant pas exclure que la stimulation orale puisse être bénéfique pour les nouveau-nés très prématurés ou ceux ayant des difficultés de succion.

Auteur du résumé : Gisèle Gremmo-Feger

Publié le lundi 31 août 2020

Pour aller plus loin

Randomised oral stimulation and exclusive breastfeeding duration in healthy premature infants. Skaaning D, et al. Acta Paediatr. 2020.