Enquête périnatale 2016

Les premiers résultats de l’Enquête Nationale Périnatale 2016 sont en ligne !

Les Enquêtes Nationales Périnatales : Cinq enquêtes ont eu lieu, en 1995, 1998, 2003, 2010 et mars 2016.

Objectifs

  • Connaître les principaux indicateurs de l’état de santé, des pratiques médicales pendant la grossesse et l’accouchement, et des facteurs de risque périnatal ;  leur évolution entre les différentes enquêtes est décrite et des comparaisons aux indicateurs obtenus dans d’autres pays peuvent être effectuées ;
  • Apporter des informations pour guider les décisions en santé publique et évaluer les actions de santé dans le domaine périnatal (mesures publiques, recommandations professionnelles).
  • Fournir des résultats nationaux auxquels on peut comparer les données départementales ou régionales provenant d’autres sources, ou les données de chaque maternité.

Méthode

  • Population : toutes les enfants nés vivants ou mort-nés, en France métropolitaine et dans les DOM, nés après au moins 22 semaines d’aménorrhée  ou pesant au moins  500 grammes.
  • Enregistrement de toutes les naissances pendant l’équivalent d’une semaine.
  • Recueil  en deux parties : Entretien avec les femmes en suites de couches et Collecte de données à partir du dossier médical.

Les questionnaires comprennent des questions identiques d’une enquête à l’autre, permettant de suivre les principaux indicateurs de santé en périnatalité, et des questions spécifiques pour répondre à des problèmes particuliers qui se posent à un moment donné.

L’Enquête Nationale Périnatale 2016

En 2016 une attention particulière a été portée à la prise en charge des femmes en situation de précarité, aux mesures de prévention pendant la grossesse  et à la prise en charge des grossesses à bas risque. Un objectif est notamment de pouvoir mieux décrire la conduite du travail, qui présente des spécificités en France, et d’évaluer comment sont prises en compte les demandes des femmes (projet de naissance, alimentation durant le travail, alternatives non médicamenteuses à la péridurale etc.).

Des questions ont également été formulées pour décrire les mesures de sécurité adoptées par les maternités pour l’accouchement.

 

Publié le mercredi 11 octobre 2017

Pour aller plus loin