GREEN : Besoins des parents en néonatologie – Perfectionnement en pédiatre – Dec 2018

Le Groupe de Réflexion et d’Evaluation de l’Environnement du Nouveau-né, de la Société Française de Néonatologie fait paraître un nouveau texte de référence, destiné aux professionnels de périnatalité pour l’accompagnement des parents d’enfants hospitalisés en néonatologie et fait le point sur les besoins des parents. Il vient de paraître dans Perfectionnement en Pédiatrie de décembre 2018

Résumé

L’hospitalisation d’un enfant en néonatologie peut être pour les parents une expérience tramautisante. Une réflexion sur les besoins des parents dans les unités de néonatologie est une étape essentielle de la modification des pratiques. Jusqu’à l’âge de 3 mois, l’enfant présente des comportements d’attachement qui ne sont pas dirigés vers une figure particulière mais vers tous les adultes s’occupant de lui. L’attachement spécifique se développe entre 3 et 6 mois aboutissant à une « base de sécurité » favorisant l’exploration. Du côté de la mère, le « bonding » est une émotion vécue juste après la naissance sous l’influence de différents facteurs neurobiologiques et en particulier favorisé par la sécrétion d’ocytocine qui la pousse à s’occuper de son bébé. Ces processus d’attachement et de bonding nécessitent une proximité physique et une reconnaissance des signaux comportementaux. Une séparation mère/enfant en période néonatale risque dont d’interférer avec ce processus d’attachement et de bonding et d’être à l’origine d’attachement désorganisé. Les besoins des parents en néonatologie découlent de cette théorie du développement : avoir un accès non limité à leur enfant, participer aux soins, être valorisés, vivre dans un environnement sécurisant, bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien. La formation des professionnels est essentielle.

Les points clés du texte :

La période périnatale est marquée par des bouleversement neurobiologiques, émotionnels, relationnels et sociaux importants qui influencent le développement ultérieur de l’enfant et la processus de parentalité

La naissance prématurée ainsi que les situations entrainant une séparation mère-enfant précoce peuvent altérer ces processus adaptatifs .

En cas de prématurité, les mères, et probablement les pères, sont à risque de développement une dépression ou un syndrome de stress post-traumatique

Les stratégies d’intervention précoce ont pour objectif de soutenir le développement de l’enfant, de favoriser la relation parents-enfant et de prévenir les troubles psychologiques parentaux.

 

Le Pr Jacques Sizun présentant le texte » Besoins des parents en néonatalogie » aux JFRN 2018

Crédits photographiques : Celine Riazuelo©

Publié le mercredi 19 décembre 2018