GREEN – SFN : Recommandations soins d’hygiène et peau du nouveau-né

Comment procéder à la toilette chez le nouveau-né à terme ou prématuré ? Avec quelle fréquence ? Faut-il utiliser des solutions lavantes sur les bébés ? Pour quels bénéfices et quels risques ? Faut-il appliquer des « crèmes », des « laits  de toilette » pour protéger la peau du nouveau-né ? Que risque-t-on à le faire ? Peut-on utiliser des lingettes ?

C’est à ces questions que le Groupe de Réflexion et d’Evaluation de l’Environnement du Nouveau-né de la SFN, à tenter de répondre dans ces recommandations au travers d’un texte argumenté par des niveaux de preuves et une revue exhaustive de la littérature: Recommandations pour l’environnement de contact avec la peau du nouveau-né, Pratiques d’hygiène et utilisation des topiques en néonatalogie.

Dont voici un bref résumé.

Un topique est défini comme un traitement agissant à l’endroit où il est appliqué, sur la peau ou les muqueuses.

Un excipient est une substance associée au principe actif d’un traitement ou cosmétique et dont la fonction est de faciliter l’administration, la conservation ou l’action. Certains excipients ont des effets indésirables potentiels (excipient d’intérêt), la problématique de leur présence dans les produits de la vie quotidienne notamment produits d’hygiène et cosmétiques est soulevée par des associations de professionnels comme l’European Study of Neonatal Exposure to Excipients (ESNEE) et des associations d’usagers comme l’association WECF.

Kuhn et al. ont montré dans une enquête déclarative une grande variabilité des pratiques concernant les soins d’hygiène et l’exposition aux nouveau-nés aux topiques, avec un nombre quotidien d’exposition variable selon les unités interrogées.

L’objectif de ce travail est de faire une synthèse des données de la littérature concernant les soins de la peau et de l’hygiène du nouveau-né, prématuré et à terme hospitalisé en unité de néonatalogie ou en service de suite de couches.

Les questions posées sont les suivantes :

  • Quels soins d’hygiène proposer au nouveau-né ?
  • Quel type de toilette proposer ? Quand et à quel rythme ?

Pour ce qui concerne les topiques :

  • Quels bénéfices pour le nouveau-né ?
  • Dans quelles indications ?
  • Quels risques liés à l’application de topiques sur la peau du nouveau-né ?

Dans ce texte seront abordés et discutés les modalités de soins d’hygiène proposées aux nouveau-nés, la problématique des composés et excipients, le choix des topiques et l’intérêt de topiques nutritifs et/ou protecteurs.

Les questions des antiseptiques, soins de cordon, du massage et des topiques thérapeutiques ne seront pas abordées dans ce travail.

Recommandations 

Pour le nouveau-né à terme, il est recommandé de réaliser un bain immergé plutôt qu’une toilette avec des compresses en non tissé (Grade B). 

Pour les nouveau-nés prématurés, en cas de bain, celui-ci doit être immergé et le nouveau-né enveloppé (Grade B).  La réalisation de la toilette doit tenir compte de l’état clinique, du niveau d’éveil et des réponses comportementales du nouveau-né (accord professionnel). 

Compte tenu de l’importance de la proximité mère-enfant dans les premiers moments de vie pour l’établissement du lien et de l’absence de bénéfice sur le plan infectieux à baigner précocement un nouveau-né à terme sain, le bain précoce n’est pas recommandé (Accord professionnel). 

Une toilette quotidienne chez le nouveau-né prématuré n’est pas recommandée (Grade C). 

Les soignants doivent être sensibilisés aux excipients d’intérêt présents dans les différents produits qu’ils utilisent (topiques mais également entéraux et parentéraux). Compte tenu de la complexité de la dénomination des différents excipients d’intérêt, les équipes de soins doivent travailler en étroite collaboration avec la pharmacie hospitalière (Accord professionnel). Le choix des topiques pour l’hygiène par la pharmacie hospitalière doit tenir compte des excipients d’intérêt, avec la recherche systématique d’alternatives ne contenant pas ou moins d’excipients (Accord professionnel). 

Les lingettes sont des produits sans rinçage, contenant un certain nombre d’excipients, et dont la composition est variable selon les marques. Compte tenu des précautions énoncées dans la partie excipient, la balance bénéfice risque n’est pas en faveur de leur utilisation en unité de néonatalogie (Accord professionnel). 

En cas d’utilisation d’une solution lavante, le choix de la solution devra tenir compte de sa composition, comme pour la plupart des topiques utilisés en néonatalogie, des alternatives ayant moins d’excipients existent.

Une attention particulière doit être portée aux produits sans rinçage du fait du risque d’accumulation (Accord professionnel). 

Pour les pays à haut niveau de ressource, les données de la littérature ne sont pas en faveur de l’utilisation de topiques préventifs à visée protectrice chez le nouveau-né prématuré (Grade A). L’utilisation de certains serait associée à un sur risque infectieux (sepsis à staphylocoque coagulase négative), surtout chez les nouveau-nés de poids de naissance inférieur à 750g. De plus ils exposent les nouveau-nés à des excipients à risque (Grade A).

Publié le samedi 3 août 2019

Pour aller plus loin