Bolus ou continue ? Impact du type d’alimentation sur la perfusion splanchnique chez les bébés de très petit poids : Essai randomisé

Cet essai randomisé, premier du genre,  avait pour objectif d’évaluer la perfusion splanchnique et l’oxygénation induite par 2 types différents d’alimentation, en bolus ou en continue, chez des enfants de très petit poids de naissance, présentant ou non, un retard de croissance intra-utérin.

La conception de l’essai

40 nouveau-nés de très petit poids de naissance, présentant ou non un retard de croissance intra-utérin,  ont été randomisés en 2 groupes, alors que leur prise alimentaire entérale avait atteint 100 ml / Kg / jour.
Le groupe A ( 20 bb )  recevait son alimentation en bolus en 10 minutes, puis après 3 heures, recevait la même quantité de lait de formule en nutrition continue sur 3 heures.

Le groupe B ( 20 bb) recevait d’abord une nutrition en continue sur 3 heures, suivie par une administration de la nutrition en bolus de la même quantité sur 10 minutes, au moins 3 heures après.
Le jour de la randomisation, l’oxymétrie des régions intestinale et cérébrale était réalisée par spectrométrie infra-rouge et une écho doppler de l’artère mésentérique supérieure était effectuée avant la nutrition, 30 minutes après si bolus, et 30 minutes après le début de la nutrition et 30 minutes après la fin si continue.

Les bébés inclus dans l’étude étaient nés à plus de 25 SA + 6 jours et leur poids de naissance variait entre 700 et 1500 g

Les résultats

  • L’écho doppler de l’artère mésentérique supérieure a montré des valeurs de perfusion significativement plus élevées après la nutrition par bolus qu’après la nutrition en continue.
  • Les valeurs de spectrométrie infra-rouge restaient stables avant et après les alimentations.
  • Les enfants présentant un retard de croissance intra-utérin ont montré les mêmes modèles de perfusion et d’oxygénation que les enfants sans retard de croissance.

La conclusion des auteurs

  • Suite aux résultats des échos doppler, l’alimentation par bolus semble plus efficace que la nutrition continue pour accroitre la perfusion splanchnique.
  • Leurs résultats suggèrent selon eux, que la nutrition par bolus pourrait être administrée aux enfants stables, avec un retour à la nutrition continue en cas de survenue d’un problème cardio-respiratoire.
Publié le mardi 13 septembre 2016