Prévention de la maladie allergique dans l’enfance : intérêts des hydrolysats pour la santé des bébés…?

La semaine dernière se tenait à Washington, HOT TOPICS NEONATOLOGY 2018, où de très nombreux sujets ont été abordés par les conférenciers.

Nous en avons retenu 2 portant sur l’utilisation des hydrolysats de protéines de lait de vache et leurs effets sur :

La prévention de la survenue d’un diabète dans l’enfance et de pathologie allergique

Le RCT TRIGR compare la survenue d’un diabète de type 1, chez les enfants génétiquement prédisposés, suivant qu’ils ont consommé des laits de formule hydrolysés ou des laits de formules conventionnels, en relais de l’allaitement maternel.

Dans cet essai clinique randomisé mené sur 15 années,  2159 enfants présentant une prédisposition génétique au diabète de type 1, avec au moins un membre de la famille affecté par cette pathologie, ont été recrutés entre 2002 et 2007, dans 78 centres et 15 pays différents, et ont été sevrés de façon randomisée :

  • soit en utilisant un lait de formule totalement hydrolysé – 1081 enfants
  • soit en utilisant un lait de formule standard contenant 20% d’un hydrolysat de caséines – 1078 enfants

Le suivi des participants s’est arrêté le 28 février 2017

Les enfants ont été observés à un âge médian de 11 ans et demi.

Le risque absolu de présenter un diabète de type 1 dans l’enfance était de 8,4% chez les enfants du groupe hydrolysats et de 7,6% chez les enfants du groupe lait de formule standard. En ajustant toutes les variables (durée de l’allaitement, durée de la consommation de lait de formule, sexe, région du centre d’étude, et génétique prédisposant au diabète de type 1), le RR était de 1,1, l’âge médian de diagnostic était également identique ( 6 ans vs 5,8 ans) et les effets secondaires ( infections respiratoires hautes) ont été reportées à la même fréquence.

La conclusion des auteurs : Concernant les enfants à risques génétiques de présenter un diabète de type 1 , utiliser des laits de formule hydrolysés ne réduit pas l’incidence cumulée du diabète de type 1, comparé aux laits de formules conventionnels, après un suivi de 11 ans et demi

The TRIGR Randomized Clinical Trial. Effect of hydrolyzed infant formula vs conventional formula on risk of type 1 diabetes. JAMA 2018 Jan 2 ; 319(1) : 38-48

La prévention de la maladie allergique

Tara Colaizy a présenté de nombreuses données qui ne montrent pas d’intérêt particulier à utiliser des hydrolysats chez les enfants prématurés par rapport à des laits de formules standards, et a conclu qu’il n’existait donc pas de données suffisantes pour en recommander un usage universel des laits de formule partiellement ou complètement hydrolysées. D’autant que certaines données pourraient montrer que l’utilisation d’hydrolysats chez le prématuré retentit défavorablement sur sa croissance pondérale.

Elle a rappelé qu’il existait des données limitées allant dans le sens d’une diminution de certaines maladies allergiques chez des enfants à terme, prédisposés, en cas d’utilisation de certains laits hydrolysés mais que l’hétérogénéité des études rendent ces données difficiles à interpréter .

Sur ce sujet :

Auteur : Laurence GIRARD

Publié le mercredi 19 décembre 2018