Le soin kangourou : Cochrane Database Systematic Review – Aout 2016

La dernière méta-analyse de A. Conde-Agudelo et J. Diaz-Rosello est parue le 23 aout 2016, dans la Cochrane.

cochraneElle porte sur 21 études incluant au total 3042 enfants :

  • 19 études évaluent les effets du KMC chez des enfants de petits poids stabilisés
  • 1 étude évalue les effets du KMC chez des enfants de petits poids avant qu’ils ne soient stables
  • 1 étude compare les effets selon un début précoce – dans les 24 premières heures de vie – ou plus tardif, chez des enfants relativement stables
  • 16 études évaluent le KMC intermittent et 5 le KMC continue

Les résultats montrent :

  • Une moindre mortalité à court et long terme chez les enfants KMC
  • Une meilleure croissance
  • Un allaitement exclusif ou partiel plus fréquent lors de la sortie
  • Les enfants ayant commencé le KMC précocement ne présentent pas de différence sur le plan de la mortalité, de la morbidité, des infections sévères, des hypothermies et de l’allaitement. Cependant le KMC commencé précocement est associé avec une réduction significative de la durée d’hospitalisation ( MD 0,9 jour)

Les auteurs précisent que des études ultérieures seront nécessaires pour évaluer l’efficacité et la sûreté d’un début précoce du soin kangourou continue chez des enfants non encore stables ou relativement stables, ainsi que son impact sur le développement et le coût des soins.

Publié le vendredi 26 août 2016

Pour aller plus loin

Accéder à cette dernière méta-analyse parue le 26 aout dans la Cochrane Database Systematic Review, cliquer ici