Maladie à Coronavirus COVID-19 et allaitement ?

UNICEF : Est-il risqué ou sans danger d’allaiter pour une mère infectée par un coronavirus et comment faire pour protéger son bébé ?

C’est à cette question que répond l’UNICEF sur sa page internet :

Coronavirus disease (COVID-19): « What parents should know – How to protect yourself and your children »

Toutes les mères qui sont dans des zones contaminées ou à risques de l’être et qui présenteraient des symptômes tels que de la fièvre, une toux, des difficultés respiratoires doivent se rapprocher rapidement d’un centre de soins et suivre les instructions des professionnels de santé.

Etant donné les bénéfices de l’allaitement maternel et le rôle insignifiant du lait maternel dans la transmission des autres virus respiratoires, les mères peuvent continuer à allaiter, tout en appliquant les précautions suivantes :

Pour les mères symptômatiques mais qui vont suffisamment bien pour s’occuper de leur bébé et l’allaiter, il est nécessaire de

  • porter un masque lorsqu’on est à proximité de l’enfant, incluant le temps de la tétée,
  • se laver les mains avant et après le contact avec l’enfant et
  • nettoyer et de désinfecter les surfaces contaminées, comme cela doit être fait avec toute autre personne contaminée au COVID-19 ou suspectée de l’être, y compris les enfants.

Si une mère est trop malade, elle devrait être encouragée à exprimer son lait et à le donner à son bébé à l’aide d’une cuillère ou d’une tasse propre, en tenant compte des mêmes recommandations que précédemment.

Date de la consultation : Jeudi 20 février – 17h

CDC : Une pathologie maternelle à COVID-19 au cours de l’allaitement est-elle associée à un risque potentiel pour l’enfant allaité ?

C’est à cette question que le centre de maladies infectieuses des USA -CDC – répond sur sa page internet :

La transmission inter-humaine du virus par un contact étroit avec une personne contaminée a été rapportée et cette transmission se fait principalement par les gouttelettes de flugge respiratoires produites lors de la toux ou des éternuements.

Dans une série limitée de report sde cas, il n’existe pas de preuves que le virus responsable de la maladie COVID-19 a pu se retrouver dans le lait de mères allaitantes contaminées. Aucune information n’est disponible sur son passage dans le lait maternel, ni sur sa présence dans le lait d’un femme infectée.

Les reports de cas limités de femmes allaitantes infectées par le SRAS-CoV, n’a pas permis de détecter du virus dans leur lait; bien que toutefois on est pu y détecter des anticorps dirigés contre le SRAS-CoV dans au moins un échantillon.

Date de la consultation : Jeudi 20 février – 17h

Auteur : Laurence GIRARD

Publié le vendredi 21 février 2020

Pour aller plus loin